“Pourquoi vos apéros sont payants ? Qu’est-ce qui est inclus dans le prix ? 

Vous demandez 10€ par personne pour se voir dans un lieu public ?

On n’a pas besoin de vous pour aller dans un bar et rencontrer du monde !”

Voici les critiques qui nous sont adressées lors de nos apéros libertins à Lyon. Cela n’empêche pas que ces apéros libertins “One Night” soient des succès puisque nous accueillons toujours plus de 50 personnes

MAIS c’est vrai qu’il peut y avoir beaucoup de zones d’ombres….alors c’est normal que nous faisions un article pour vous expliquer la situation et le principe.


Les Apéros Libertins “One Night” Kesako ?! 

Soyons clairs : nous n’avons pas créé le principe des apéros libertins et nous n’en avons pas le monopole.
Pour la petite histoire, les apéros libertins se sont développés à Paris il y a plusieurs dizaines d’années mais aussi à Lyon. 

En juin 2019, un couple très connu de Genève a pris l’initiative de créer un “Apéro Libertin” en lieu public et l’a baptisé “One Night in Geneva”. On parle des exhibdecouple (Greg et Rachel / photoswingers : projets photographiques de Greg). 

Si tu ne les connais pas, on te conseille de sortir de ta grotte et d’aller sur leur profil Wyylde. Greg est un excellent photographe et fait des séances dans la rue, dans des apparts, sur des terrains privés, sous des ponts et même dans des théâtres ! Ses séances sont toujours…craquantes et très érotiques. Donc sérieux, file sur la page photo de Greg => Photoswingers.

Pour en revenir aux apéros “One Night”, le concept est simple : 

  • LIEU : rencontre entre libertins dans un bar public : tout le monde est habillé et il n’est pas possible (et interdit !) de coquiner sur place. Le lieu est tenu secret et dévoilé uniquement aux inscrits le jour J. 
  • CASTING : Ouvert à tous ! Pas de limite d’âge, de pratiques, d’origine ethnique. C’est ça qui est chouette. Mais surtout, SURTOUT personne ne sait qui viendra (interdiction de s’inscrire sur l’événement Wyylde). Pour s’inscrire ? Il faut envoyer un message sur Wyylde, sur NousLibertins, envoyer un e-mail ou un sms. 
  • DRESS CODE : paire de lunettes de soleil dans le décolleté des femmes. 
  • L’apéro est vu comme un before. Puis chacun est libre de sortir en club, de raccompagner un couple ou de rester à boire des verres. No stress donc. 

Pour les “verticaux”, cela peut paraître simple mais pourtant une telle initiative est très originale dans le milieu. Les lieux libertins sont connus de tous et avant de s’inscrire, les gens regardent toujours le nombre de personnes présentes (leur âge, leurs pratiques et leur physique). Quant au dress code, il est toujours très sexy. 

Les apéros sont donc complètement à l’opposé ! Le but est de mettre la RENCONTRE au cœur d’un événement et non la “consommation de chair”. 

Nous avons donc repris le concept et nous avons ajouté un dress code pour les hommes : le nœud papillon qui est notre marque de fabrique. 

 

Des apéros gratuits…

Nos deux premiers apéros à Lyon étaient gratuits… nous faisons payer depuis 2020. Mais avant d’expliquer pourquoi, faisons un point sur l’organisation

Pour organiser un tel événement, il faut : 

  • Créer un flyer et une description puis les publier et les diffuser sur les réseaux sociaux : c’est la partie la plus facile ; 
  • Envoyer des invitations et présenter le principe ; 
  • Répondre aux nombreux messages et e-mails : il y a ceux qui veulent plus d’informations, ceux qu’il faut rassurer, ceux qui ne lisent pas du tout la présentation (environ 80% des gens, c’est dingue !) ;
  • Estimer au mieux le nombre de participants : un sacré jeu d’équilibriste dans lequel il faut dresser un listing tout en prévoyant le nombre de personnes qui ne viendront pas. Coucou les “lapins” et faiseurs de “faux plans” ça va ? Nous ça va, on vous a noté sur notre blacklist ! 😊
  • Démarcher les bars et leur expliquer le principe : il faut un bar qui puisse accueillir suffisamment de personnes, qui soit ouvert à l’idée de recevoir des libertins, et qui propose des tarifs corrects. Et finalement à Lyon, il n’y a pas tant de bars qui peuvent accueillir entre 50 et 100 personnes (en plus de leur clientèle), qui ont des prix corrects et qui acceptent le principe. 

Alors ça n’a l’air de rien comme ça hein ? Mais dans les faits, il faut compter environ 50 heures de travail au minimum pour créer un tel événement…et oui c’est du temps ! Autant de temps qu’on ne passe pas au travail et à gagner de l’argent pour vivre, se loger, se nourrir etc…

On ne cherche pas à t’apitoyer mais il faut le savoir. Beaucoup de personnes n’en ont pas conscience. On ne cherche pas les félicitations non plus : nous avons nous même fait ce choix.  Et puis on ne court pas après la reconnaissance… 

En somme organiser un tel événement, ce n’est pas simplement créer un flyer, balancer un hashtag “hey les copain apéro !!” puis attendre. Certainement pas ! 

Pour revenir aux apéros Lyonnais gratuits : en effet les deux premiers apéros étaient gratuits. Chacun payait uniquement ses consommations. De notre côté, nous réservions le bar sur nos deniers personnels (et ça peut très vite chiffrer!) et nous en récupérions une partie si les gens consommaient.  

Ha que nous étions naïfs ! On a eu beaucoup de monde oui. Mais aussi BEAUCOUP de personnes qui ne jouaient pas le jeu et qui prenaient un verre d’eau. Alors pour le bar avoir du monde c’est bien, mais si personne ne consomme…devinez qui payait ? 

Les apéros gratuits attirent aussi beaucoup de personnes qui ne sont pas intéressées par le principe mais qui sont là juste parce que c’est “nouveau” et “tendance”.

 

…aux apéros payants

Le fait de faire payer l’entrée nous permet : 

  • De filtrer les profiteurs des personnes sérieuses : et encore on ne parle que de 10€ par personne ; 
  • Ne plus prendre le risque de payer pour les beaux yeux des participants. On vous aime hein, mais pas au point de débourser jusqu’à 1000€ pour ceux qui ne consomment pas. 😉 
  • De souligner tout le travail que nous faisons ;
  • De ne pas imposer une limite de consommation aux participants. Ainsi, chacun peut contrôler son budget. C’est probablement le point le plus important pour nous. 

PRÉCISION IMPORTANTE : nous avons créé une association de loi 1901 et c’est l’association qui encaisse. Cela ne va donc pas dans notre poche et par nature les bénéfices d’une association ne peuvent être distribués et doivent être réinvestis. On fait donc les choses proprement. 

Pour le premier trimestre 2020, nous demandons un paiement  en espèces, pourquoi ? Simple problème de logistique et de délais administratifsl’association est bien créée et déclarée à la préfecture du Rhône, MAIS nous ne pouvons pas encore nous procurer un terminal de paiement CB. Mais ça viendra. 😉 

A l’image des clubs (dont nous avons d’ailleurs le soutien), nous faisons les choses  en toute transparence, et nous n’avons jamais caché à nos participants que les entrées allaient être payantes en 2020. 

Et puis si nous continuons à supporter tous les risques et à mettre autant d’énergie dans de tels événements, on ne va pas pouvoir aller loin. On serait obligés d’arrêter. Ce qui est dommage car il y a une forte demande pour les apéros. Mais on ne peut plus se permettre de se donner autant. Et oui, nous n’avons plus d’activité ni de salaire… D’ailleurs, au passage on cherche du travail. Si tu as des pistes, n’hésite pas. 😄

Rassure-toi, on ne vit pas avec les maigres recettes de l’association. Non ! Pour en vivre il faudrait encaisser trois fois plus ! Mais pour garantir que ce genre d’événement soit accessible à la majorité, nous avons déterminé le prix d’entrée à 10€/personne. Ce qui est  minime par rapport au temps consacré (50h de travail) et aux frais avancés. Ainsi, faire payer 10€ n’est pas non plus rentable mais “limite les dégâts”. 

Avec notre expérience, les libertins comprennent qui nous sommes, que nous sommes réglos et que nos événements sont fréquentés et organisés (bien sûr, on ne peut pas éviter certains couacs).

Le nombre de participants à nos apéros confirme donc que notre message est passé et qu’une majorité comprend l’effort fourni et le travail que cela implique. De l’extérieur, ça peut sembler simple puisque l’on donne rendez-vous à des gens dans un bar public. Mais dans les faits, c’est bien plus long et suppose la bonne connaissance du milieu.

 

Un apéro libertin est une aubaine pour un bar…oui et non

 

La première remarque qui nous est adressée est : 

“Oui mais ne faites pas payer ! C’est une aubaine pour le bar et c’est eux qui devraient vous payer”.
C’est vrai et c’est une remarque juste ! Mais dans les faits, ça ne se passe pas du tout comme ça…

Quand on réserve entre 50 et 100 personnes, le bar prend aussi un risque à ce qu’on ne vienne pas et/ou que les gens ne consomment pas assez. De plus, le bar nous réserve un espace, ce qui représente pour lui un manque à gagner potentiel. 

En tant que professionnel, le gérant va au minimum demander un chèque de caution et c’est normal. Mais beaucoup privilégient la privatisation pour assurer leur chiffre d’affaires. 

Alors oui, si on était 20 et qu’on organisait ça en tant que particulier le bar n’aurait aucun problème à nous réserver deux tables. Mais étant donné que nous sommes sur des “gros volumes de participants” et que c’est l’association qui organise, le bar demandera un engagement financier. Rien de choquant en fait. Mets-toi à sa place. 

Mais nous ne sommes pas des escrocs et les bars acceptent aussi de jouer le jeu. Nous négocions donc des tarifs pour nos participants. Donc, les 10€ d’entrée sont vite amortis dès que vous prenez plusieurs verres ou de quoi grignoter

Mais c’est aussi notre “taff” de négocier avec les bars pour pouvoir obtenir des tarifs intéressants pour vos petites bouilles. 😇

 

“Pour 10€ par personne on espère avoir quelque chose de compris dans le prix !”

La deuxième remarque vient de la “contrepartie” c’est à dire ce que comprennent les 10€/personne. Et bien on va être clairs là-dessus : RIEN ! 

Non sérieux, tu nous crois pas ? Tu n’as pas bien lu l’article alors. 

Déjà les prix des verres sont négociés. Donc finalement tu ne payes pas 10€ dans le vent, car tu as des réducs sur chaque consommation. D’où l’importance de bien respecter le dress code. Les serveurs voient en un coup d’oeil que vous êtes avec nous et vous appliquent les tarifs négociés. Donc n’oublie pas ton noeud papillon ou les lunettes de soleil dans le décolleté. 

Mais, on comprend la remarque alors on a cherché des solutions. On en a identifié quatre : 

  1. Faire venir un DJ : certains bars refusent qu’on propose un DJ et d’autres n’ont pas de DJ mais simplement des playlists => Prix à débourser : 250€ minimum
  2. Prévoir un photo call : il faut donc réserver de la place pour un photographe qu’il faudra évidemment rémunérer => Investissement : 500€ minimum ;
  3. Inclure un cocktail de bienvenue : avec le risque que certains n’aiment pas => coût : 3,50€/personne minimum
  4. Proposer des pichets de softs en libre service : avec le risque que des gens ne consomment pas…et donc qu’on perde la caution. On se remettrait donc dans la situation des apéros gratuits où l’on paye pour que les gens boivent…

Comme tu peux le voir, ces solutions ont des coûts ce qui fragiliserait l’équilibre financier des apéros..à moins que l’on augmente le prix des entrées. Mais nous ne voulons pas dépasser le tarif symbolique de 10€/personne à Lyon. A Paris, la participation est plus élevée car les bars demandent plus, et puis “C’est Pariiiis!”

Cela dit, nous écoutons les remarques et nous ne sommes pas idiots. Nous cherchons toujours des solutions et des façons d’améliorer les apéros. 😊 

Merci donc à tous ceux qui nous ont fait ces remarques. On travaille toujours dessus…

 

Un apéro libertin : ca vaut le coût ! 

Faisons un bilan. 

Pour nous, l’apéro libertin c’est : 

  • 50h de travail au minimum : communication, flyer, diffusion, réponses aux messages (on en reçoit environ 500 par événement), négociation avec les bars ;  
  • Un engagement financier pour assurer un minimum de revenu pour le bar sans obliger les participants à consommer. En plus, on ne peut pas être derrière tout le monde ; 
  • Une gestion : lors de nos apéros nous gérons l’accueil et nous avons un mot pour chacun. Mais nous ne profitons pas. Nous attendons les retardataires, veillons à ce que les gens se parlent (il y a toujours des timides). 

Pour les libertins : 

  • Une occasion de rencontrer des libertins qui privilégient la rencontre avant tout : aucune obligation de coquiner donc ! Et on ne te juge pas pour ton physique, ton âge ou tes pratiques. Seniors, métisses, black, petits, bisexuels. Bienvenus ! 
  • Se poser dans un bar pour parler de sexualité et partager ses expériences tout en sirotant des verres à prix réduits ; 
  • Avoir la garantie de rencontrer du monde : il y a au moins 50 participants à chaque apéro. Alors oui certains n’ont pas besoin de ça. Mais beaucoup n’ont pas le temps ou les moyens de rencontrer beaucoup de libertins en une fois. Mais c’est vrai que si vous venez en groupe de 10, il sera peut-être plus intéressant pour vous d’aller ailleurs…et mine de rien rassembler autant de personne sur une idée aussi atypique dans le milieu demeure compliqué. Il y a tellement de lapins. Demande donc aux autres organisateurs… 
  • Passer un bon moment et avoir des organisateurs qui proposent un événement sérieux. Quoi ? Il faut bien qu’on fasse notre publicité. 😇
  • Si tu es débutant.e : un bon moyen de commencer de façon soft et tranquille dans le milieu. 

Et puis, prenons du recul 10€/personne c’est : un menu McDo, une place de cinéma, un verre en boîte ou l’argent que tu as mis dans ta dernière bouteille pour te mettre une cuite. 😆

Plus sérieusement, dans aucun des cas précédemment cités, tu as eu l’opportunité de rencontrer plus de 50 libertins respectueux, propres, tout en ayant des réductions sur tes consos. 

Mais nous n’avons pas la prétention d’être les meilleurs et nous ne sommes pas des donneurs de leçons. Nous invitons chacun à tester l’organisation d’un apéro. Tu seras peut-être meilleur.e que nous et nous serons les premiers à venir te soutenir ! Si tu as besoin d’un coup de main dans ton organisation, on peut également t’aider ! 😉

N’hésite pas, Lyon a besoin de nouvelles initiatives.   

Libertinement, 

Bebito

Catégories

Tu as aimer ? Alors, partages-le ! 😊

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Les derniers articles